Huitième question

Avec la contribution et la participation de la communauté, la bibliothèque a élaboré et mis en œuvre divers plans ciblés de sensibilisation et de communication communautaires pour présenter et promouvoir la bibliothèque et ses services à la communauté et aux groupes.

Qu’est-ce que c’est et pourquoi est-ce que c’est important ?

« Il suffit de le construire et ils viendront. » Vous n’êtes pas sans savoir que ce dicton n’est pas nécessairement vrai. Les recherches ont déterminé que de nombreux groupes – y compris les nouveaux immigrants – qui ne sont pas familiers avec l’environnement des bibliothèques ont peu de chances de devenir des utilisateurs d’une bibliothèque sans des encouragements supplémentaires par le biais d’efforts de sensibilisation ciblés. Cette sensibilisation doit promouvoir les différents programmes, services et collections de la bibliothèque, qui répondent aux besoins du groupe en question et tiennent compte de ses intérêts.

Les bibliothèques peuvent jouer un rôle important dans l’élimination des obstacles devant les membres socialement exclus de la communauté – en particulier les nouveaux immigrants – en fournissant une foule de renseignements gratuits qui les aideront à s’intégrer à la culture et à la société canadiennes.

Au nombre des renseignements et services gratuits fournis par les bibliothèques, citons :

  • ressources sur les gouvernements, la santé, la communauté et l’éducation;
  • utilisation gratuite des ordinateurs et d’Internet;
  • information sur le Canada et les communautés locales;
  • exposition à la langue anglaise.

Étant donné que l’accès à l’information est une composante fondamentale de l’inclusion sociale, les bibliothèques doivent être conscientes des principaux obstacles à l’utilisation de la bibliothèque par les groupes socialement exclus. Ces obstacles doivent être pris en considération durant l’élaboration des plans de sensibilisation et de communication de la bibliothèque.

Leçons tirées du projet pilote sur l’inclusion sociale du CBUC/CULC

Dans le projet pilote, les groupes de réflexion composés de nouveaux immigrants jeunes ont produit quelques suggestions utiles concernant les façons de promouvoir la bibliothèque. Les jeunes de Vancouver et de Hamilton ont suggéré que des affiches et annonces publicitaires devraient être distribuées largement dans les écoles, les centres commerciaux, les centres communautaires, les maisons de quartier et certains journaux communautaires pour ethnies et jeunes ciblés. Ils ont également fait remarquer que la publicité dans les journaux pour adultes n’est pas un moyen efficace de cibler les jeunes.

De quoi cela a-t-il l’air et comment le faire ?

L’élaboration de plans de sensibilisation et de communication ciblés devrait :

  • Recourir à une conception et à un langage qui sont appropriés à différents groupes d’âges;
  • Axer les efforts de promotion et de sensibilisation dans les zones où la communauté cible réside ou se rassemble;
  • Inclure des renseignements traduits dans des langues pertinentes si le point de mire est un groupe de nouveaux immigrants où l’anglais est langue seconde.

En plus de ce qui précède, le plan de marketing de la bibliothèque doit s’attaquer aux éléments qui mènent à l’exclusion.

Leçons tirées du projet pilote sur l’inclusion sociale du CBUC/CULC – Questions à considérer

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les différents groupes ne fréquentent pas la bibliothèque. Voici un tableau qui montre pourquoi les jeunes n’ont pas participé à des programmes de bibliothèque, ainsi que la durée de leur séjour au Canada. Il s’agit de questions importantes à prendre en considération lors de l’élaboration du plan de sensibilisation et de communication de votre bibliothèque.

Projet pilote : raison de non-participation aux programmes de la bibliothèque et nombre d’années passées au Canada
Bibliothèque Raison de non-participation aux programmes de la bibliothèque Nombre d’années passées au Canada
Toronto 40 % – manque de temps
20 % –manque d’intérêt
20 % – manque d’intérêt et de temps
20 % – manque de connaissance
15 ans
Vancouver Pas de pourcentage : pas de temps, manque de connaissance 3 ans
Brampton 100 % –manque de connaissance 2 ans
Hamilton 100 % – manque de connaissance 1 an

Principaux obstacles à la création d’une bibliothèque inclusive

Le document préparé par le ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport de 1999, Libraries for All (© Queen’s Printer of Controller of HMSO) donne un aperçu succinct des principaux obstacles à la création d’une bibliothèque inclusive.

Le document présente quatre principaux obstacles :

  1. Institutionnels
  2. Personnels et sociaux
  3. Perceptions et sensibilisation
  4. Environnementaux

Les obstacles ont été placés dans le tableau ci-dessous pour faciliter l’analyse. Les questions sont incluses pour aider à évaluer et à résoudre chaque obstacle. Les réponses de la bibliothèque à ces questions permettront de personnaliser un plan de marketing, de sensibilisation et de communication qui tient compte des éléments relatifs à l’élimination des obstacles à l’inclusion.

Passez-les en revue lors des réunions avec des équipes mixtes de gestionnaires et de personnel opérationnel, ainsi que des membres du groupe communautaire ciblé. Cela permettra également de déterminer comment s’attaquer à ces obstacles dans les plans de sensibilisation et de communication de la bibliothèque.

Exercice 8.0a Obstacles institutionnels

De Libraries for All, ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport, 1999. (© Queen’s Printer of Controller of HMSO).

Ce sont des obstacles que les autorités, les bibliothèques et le personnel de la bibliothèque peuvent créer et qui peuvent décourager ou limiter l’utilisation par certaines personnes de la communauté :

Obstacles institutionnels Cet obstacle s’applique-t-il à notre bibliothèque ? Comment allons-nous résoudre ce problème ? Comment avons-nous (ou comment allons-nous) aborder cet obstacle dans nos initiatives de sensibilisation et de communication destinées à cette communauté ?
1. Heures d’ouverture inappropriés ou indûment restrictives, ou restriction de la disponibilité des services de bibliothèque.
2. Attitudes et comportements inappropriés du personnel.
3. Règles et règlements inappropriés.
4. Politiques de tarification qui désavantagent les personnes à faible revenu.
5. Politiques d’approvisionnement en livres qui ne reflètent pas les besoins de la communauté ou ne sont pas dans des formats convenables.
6.Manque de signalisation dans l’immeuble, de sorte que les gens ne peuvent pas facilement se retrouver
7. Absence d’un sentiment d’appartenance et de participation par la communauté.
8. Manque d’intégration des services gouvernementaux et d’un point de repère pour les livrer.
9. Manque de prestation de services adéquats pour les personnes handicapées.
Exercice 8.0b Obstacles personnels et sociaux

De Libraries for All, ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport, 1999. (© Queen’s Printer of Controller of HMSO).

Ces obstacles existent, soit sur le plan personnel, ou en raison de circonstances communautaires ou culturels :

Obstacles personnels et sociaux Cet obstacle s’applique-t-il au groupe communautaire cible ? Quelles stratégies de sensibilisation, de promotion et de communication avons-nous élaboré et mis en œuvre pour minimiser ces obstacles ? Quelles autres stratégies et tactiques peuvent-elles aider à surmonter ces obstacles ?
1. Manque de compétences de base en lecture, en écriture et en communication
2. Faible revenu et pauvreté
3. Discrimination directe et indirecte
4. Manque de contacts sociaux
5. Faible estime de soi
6. Absence de domicile fixe permanent
Exercice 8.0c Obstacles de perceptions et de sensibilisation

De Libraries for All, ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport, 1999. (© Queen’s Printer of Controller of HMSO).

La perception que « les bibliothèques ne sont pas pour nous » existe tant personnellement que dans la communauté. Cette perception entraîne des difficultés pour :

Obstacles de perception et de sensibilisation Cet obstacle s’applique-t-il au groupe communautaire cible ? Quelles stratégies de sensibilisation, de promotion et de communication avons-nous élaboré et mis en œuvre pour minimiser ces obstacles ? Quelles autres stratégies et tactiques peuvent-elles aider à surmonter ces obstacles ?
1. Personnes qui sont défavorisées du point de vue éducatif
2. Personnes qui vivent en isolement de la société en général
3. Personnes qui ne pensent pas que les bibliothèques sont pertinentes pour leur vie ou leurs besoins
4. Personnes qui ont un manque de connaissance des installations et services et comment les utiliser
Exercice 8.0d Obstacles environnementaux

De Libraries for All, ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport, 1999. (© Queen’s Printer of Controller of HMSO).

La perception que « les bibliothèques ne sont pas pour nous » existe tant personnellement que dans la communauté. Cette perception entraîne des difficultés pour :

Obstacles de perception et de sensibilisation Cet obstacle s’applique-t-il ? Quelles stratégies de sensibilisation, de promotion et de communication avons-nous élaboré et mis en œuvre pour minimiser ces obstacles ? Quelles autres stratégies et tactiques peuvent-elles aider à surmonter ces obstacles ?
1. Accès physique difficile vers ou à l’intérieur des bâtiments
2. Propriétés problématiques et déclin urbain
3. Problèmes d’isolement vécus par les communautés rurales
4. Mauvaises liaisons de transport

Interprétation de l’outil de vérification – Comment évaluer l’état et le progrès

L’outil de vérification de l’inclusion sociale est conçu pour aider la bibliothèque à évaluer son état actuel et les progrès réalisés dans l’élimination des obstacles à l’inclusion sociale. Cette case contient quelques exemples pour vous aider lorsque vous utilisez l’outil de vérification pour la huitième question.

État bas/Progrès bas

Ce peut être le cas lorsque la bibliothèque n’a pas des relations participatives efficaces avec la communauté cible et ne s’engage pas activement dans des campagnes de sensibilisation réussies pour les atteindre.

Que devez-vous faire ? Soyez réceptif au changement.

Reportez-vous aux chapitres un et cinq pour un rappel de l’importance de collaborer avec le groupe cible à éliminer les obstacles à l’inclusion. Les exercices et exemples dans ce chapitre vous aideront à cerner toutes les questions qui doivent être analysées et vous permettront de vous assurer qu’elles sont incorporées dans le plan de sensibilisation et de communication.

État bas/Progrès élevé

Ce peut être le cas lorsque la bibliothèque n’a pas déployé des efforts de sensibilisation auprès de la communauté, mais reconnaît leur importance et a élaboré un plan pour raffiner la stratégie de sensibilisation et de communication de la bibliothèque.

Que devez-vous faire ? Raffinez.

Les exercices dans ce chapitre sont un excellent guide pour les éléments devant être inclus dans un plan réussi. Pour connaître du succès, il est important de faire participer la communauté cible aussitôt que possible et tirer pleinement avantage de ses connaissances et points de vue. Fixer des échéances pour la mise en œuvre des plans contribuera aussi à améliorer l’état futur.

État élevé/Progrès bas

Ce peut être le cas lorsque la bibliothèque a effectué des efforts de sensibilisation communautaire et a des relations actives avec les groupes cibles. La bibliothèque tient des groupes de réflexion au besoin et utilise cette information pour modifier les programmes, collections et moyens de promotion de la bibliothèque.

Que devez-vous faire ? Devenez intentionnel.

La bibliothèque fait beaucoup de choses correctement, mais doit élaborer une stratégie claire, et un plan d’action qui garantit que la stratégie évolue toujours pour répondre aux besoins changeants des communautés. Il est important de couvrir tous les aspects – les exercices dans ce chapitre sont utiles, de même que l’évaluation périodique des initiatives.

État élevé/Progrès élevé

Ce peut être le cas lorsque la stratégie de communication de la bibliothèque a été élaborée avec la participation de la communauté cible et est évaluée périodiquement. L’information sur la bibliothèque et ses programmes et services est communiquée aux groupes communautaires ciblés, qui commencent à se rendre à la bibliothèque.

Que devez-vous faire ? Encadrez les autres.

La bibliothèque fait preuve d’une grande capacité à collaborer avec la communauté pour atteindre les groupes socialement exclus et promouvoir avec succès la bibliothèque et ses programmes et services d’une façon qui atteint effectivement ces groupes. Il y a un plan de communication bien pensé, qui est revu périodiquement, et les commentaires de la communauté sont sollicités. Sans doute, il y aura eu de grands succès en cours de chemin, ainsi que certains échecs. Le partage de ces expériences avec d’autres bibliothèques aidera tout le monde à devenir plus inclusif.